Category Archives for "Vie quotidienne"

Quels projets pour l’emprunt participatif ?

Depuis la mise en ligne de la formation sur l’emprunt participatif, je reçois de nombreux messages de personnes intriguées. Il est vrai que le sujet interpelle et bouscule beaucoup nos réflexes habituels vis à vis de l’argent ou du financement. Les questions sont nombreuses. 

L’une des questions les plus fréquentes est la suivante : “Bonjour Pascal, voici mon projet. Penses-tu qu’un emprunt participatif peut répondre à mon besoin ?”. S’en suit une description plus ou moins longue du projet en question. Habitat, création de lieu de vie ou d’activité, transition personnelle, formation… il y a de tout !

Or, plusieurs vidéos de la formation sont consacrées à ces questions. En particulier, mon ami et collègue Sébastien Kraft, grand connaisseur du sujet et intervenant expert dans la formation les aborde. Et il y a apporte des réponses surprenantes. Regardez donc cet extrait de vidéos tirées de la formation sur l’emprunt participatif.

Lire la suite…

11 janvier 2018

Peut-on offrir un cadeau qui ait du sens ?

Depuis maintenant plusieurs années , comme beaucoup, je m’interroge et me sens plutôt stressé lors des fêtes de fin d’année. Aujourd’hui, je pense que cet état est surtout lié à deux élans contradictoires en moi :

  • Le premier me parle de l’absurdité de cette accumulation d’objet, à cette montée en puissance de la pression consumériste lors du mois de décembre. Je suis entouré de toutes parts de messages qui me disent : « Regarde cet objet formidable ! Comme tu serais une bonne personne si tu l’achetais, ce serait une vraie preuve d’affection ! ». Moi qui ai un léger penchant agoraphobe, je sens également de l’inquiétude à la perspective des réveillons. Il y a du monde, du bruit. Bien que j’apprécie un bon repas, mon estomac semble se mettre en panique avec la mention quotidienne de dindes, bûches, produits de la mer et que sais-je encore, dont il semble que mes contemporains se nourrissent exclusivement au mois de décembre. Je ne vous parlent même pas des différents questionnements éthiques ou écologiques qui m’assaillent.
  • Le deuxième élan me répète inlassablement que, malgré tout, cela doit bien avoir un sens. Je pense que cela accentue mon malaise. Car après tout, si ce deuxième élan n’existait pas, je pourrais en toute bonne conscience me retirer du monde pendant quelques semaines, couper les communications et me retrouver bien tranquille. Or, cela me semble extrêmement difficile.

Aussi, depuis plusieurs années maintenant, et comme beaucoup d’entre nous, j’ai cherché à « remettre du sens» dans cette période des fêtes.

Lire la suite…

Gagner du temps et de l’efficacité avec les principes de GTD

Certains sujets semblent intimement liés au fait de vouloir remettre de l’ordre dans sa vie. Le thème de la « gestion du temps » en est un. Nombreux sont ceux (j’en fais partie) qui trouvent que les journées sont un peu trop courtes pour la quantité de choses que l’on envisage en général d’y placer. Nous sommes nombreux à trouver que les contraintes extérieures  (professionnelles, logistiques, administratives, etc.) laissent peu d’espace pour la vie personnelle. Je pense que j’aborderai la question même de « gestion du temps » d’une autre manière dans ce blog. Ce n’est pas de cela dont je veux vous parler aujourd’hui. 

Moi-même chroniquement multi-actif, j’ai souhaité il y a quelques années mettre en place la célèbre méthode GTD (Getting Things Done). Inventée par David Allen, on pourrait en traduire l’intitulé par “faire en sorte que les choses soient faites”. Je suis certain que vous trouverez de très nombreuses ressources sur internet (Par exemple ici ou ) qui vous décriront par le menu de quoi il s’agit. 

Je ne veux pas parler aujourd’hui de la méthode elle-même mais des outils que l’on peut utiliser pour l’implémenter et l’exploiter au mieux. Ce qui nous intéresse, c’est qu’elle implique certains grands principes d’organisation dont on peut dire qu’ils ne sont pas spécifiques à cette méthode. Par ailleurs, comme tout outil, elle ne reste finalement qu’un outil ! Son efficacité découle directement de notre capacité de changement d’habitudes intérieures dans son application. C’est peut être le principal intérêt d’une telle méthode : nous faire changer nos habitudes de traitement de l’information.

Lire la suite…

La nature sans laisser de trace : faire caca de manière écologique

Ce matin, j’ai un peu le coeur gros. Mon copain Helmut est parti sans moi. Enfin, il n’est pas parti tout seul : une famille est passée le prendre pour passer quelques jours en Suisse. J’ai fait les présentations, en disant « voilà Helmut ! », et ils ont eu l’air heureux de le rencontrer. Quelques instants plus tard, la question est arrivée : « Mais… il n’y a pas de toilettes ? ».

Non. Helmut n’a pas de toilettes. C’est un fourgon aménagé pour habiter confortablement à 4, avec un confort qui, il y a quelques années, m’aurait semblé du luxe. Dès qu’il est entré dans ma vie, il y a un an, j’ai enlevé les toilettes, et les ai remplacées par une pelle. 

Car l’été arrivant, fleurissent au bord des routes, en pleine nature, derrière les buissons ou au bord des chemins, ces petites sculptures ornées de papier volant. Car s’il est un art qui s’est perdu, c’est bien celui de savoir faire ses besoins proprement dans la nature. Ou comme l’évoque un livre célèbre, comment chier dans les bois. 

Pour bien préparer l’été, je vous propose donc aujourd’hui une révision des bonnes pratiques, afin que vous (re)découvriez la félicité d’un soulagement intestinal qui ne laisse pas de traces.

Lire la suite…